Augmentation du coût de la carte grise en Bretagne

carte grise en ligne
De toutes les régions françaises, la Bretagne est pour le moment, la deuxième qui affiche les prix les plus élevés. En effet, en ce qui concerne les coûts de la carte grise en ligne , qui se basent sur le prix du cheval fiscal par région, ils sont assez élevés dans cette région. Le coût du cheval fiscal en Bretagne a augmenté, en passant de 46 euros à 51 euros. Cette augmentation de 5 euros a pris effet le 1er mai et elle n’est pas faite pour plaire à tout le monde. Quand on observe le comparatif des prix de la carte grise sur l’ensemble du territoire français, la Bretagne se place en deuxième position comme nous le disions, juste derrière la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) où le cheval fiscal coute 51 euros. Pendant ce temps, dans le Grand Est, le cheval fiscal coute 45 euros, 35 euros en Normandie et 46,15 euros dans la ville de Paris. C’est assez étonnant, mais on se rend bien compte que la Bretagne est plus chère que Paris.

Les Bretons ne sont pas ravis de cette augmentation des coûts, surtout ceux des zones rurales. Certains pensent qu’il s’agit d’un coût assez faible en comparaison au prix d’achat d’un véhicule neuf, tandis que pour d’autres c’est bien plus grave que cela. En effet, payer des euros en plus pour obtenir sa carte grise en bonne et due forme n’est pas un acte sans conséquence sur les populations locales. Faire augmenter le prix de ce document revient à s’en prendre de nouveau aux automobilistes, essentiellement les moins nantis pour qui avoir un véhicule est une nécessité en zone rurale.

Le coût des cartes grises est encore plus élevé pour les véhicules d’occasion. En effet, les populations bretonnes ont une nette préférence pour les véhicules d’occasion qui leur coutent moins de 5000 euros, du coup le coût de la carte grise en devient une part importante. On constate aussi que depuis 2004 il y a eu une augmentation incessante des coûts de la carte grise qui s’élèvent à environ 96%. En 2004 le cheval fiscal coutait environ 26 euros et actuellement il est à 51 euros. Les élus locaux pensent qu’il s’agit d’un problème de gestion de la part des autorités qui dirigent la région. Quoi qu’il en soit les populations bretonnes n’ont guère le choix, elles ont l’obligation de s’acquitter des charges liées à la carte grise si elles souhaitent circuler en toute légalité avec leurs véhicules.